Lettre d’informations 15 mai 2010

samedi 15 mai 2010

 

 

Confédération
des
Radios
Associatives
N
on Commerciales de Rhône-Alpes

Lettre d’informations n°4 - 15 Mai 2010


Sommaire

  • L’Editorial par Farid Boulacel
  • Actualités  Le Conseil Général de l’Isère restreint ses aides aux radios
  •       Les renouvellements de fréquences
  • Projet LCD - quelques infos
  • Agenda

CRANC-RA :
Co-présidents : Véronique Boulieu, Patrice Berger
 
Rédaction : Patrice Berger, Thierry Borde

Contact :
cranc-ra@orange.fr


EDITORIAL

par Farid Boulacel, vice-président de la CRANC-RA et président de la FRANCRA (Fédération des Radios Associatives Non Commerciales de Rhône-Alpes)


La CRANC-RA a très bientôt 3 ans, née de la volonté des deux fédérations, la FRANCRA et la LIRRA, d’obtenir la reconnaissance de la part d’un partenaire institutionnel : la Région Rhône-Alpes.

A ce jour nous avons obtenu un financement pour toutes les radios, qu’elles soient fédérées ou non, qui vient compléter l’aide à l’équipement du FSER. La Région soutient aussi l’action de la CRANC-RA par le biais d’un contrat d’objectif et soutient de nombreux projets collectifs portés par la Confédération.

Cela n’est pour nous qu’un début ,ils nous faut enfin obtenir des collectivités locales l’aide au fonctionnement qui contribuerait à préserver ou à créer de l’emploi dans nos radios en même temps qu’elle serait une reconnaissance réelle du rôle démocratique et social des radios associatives.

Il me semble aussi important de vous dire, à vous qui lirez ces quelques lignes :

 vous pouvez tous rejoindre la CRANC-RA afin de faire entendre ce que vous avez dire

 une jolie phrase de JFK que j’aime beaucoup :

     "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays"

Pour mieux vous préparer et poser des questions concernant les dossiers de renouvellement de fréquences, j’invite toutes les radios à venir le 18 mai à Bourgoin-Jallieu à 14h30 participer à la réunion avec le CTR et notre confédération.

Boulacel Farid


ACTUALITES


Le Conseil Général de l’Isère restreint ses aides aux radios

A l’heure où la réforme des collectivités territoriales souhaitée par l’Etat fait craindre à ces dernières les pires incidences sur leurs budgets et prérogatives, alors que la crise semble engendrer une rigueur drastique dans tous les domaines des finances publiques, les conseil généraux semblent vouloir prendre leurs précautions et commencent à faire de larges coupes dans leurs budgets. Le conseil général de l’Isère qui votait le 26 mars dernier son budget primitif 2010, annonce pourtant sur son site internet qu’il s’en sort plutôt mieux que les autres : " L’Isère, grâce à la gestion rigoureuse sur laquelle veille André Vallini, s’en sort plutôt mieux que beaucoup d’autres départements et maintiendra son niveau d’investissement des années précédentes, même s’il a fallu réduire les dépenses. Des projets ont été reportés, mais aucune politique abandonnée ni sacrifiée." (http://www.isere.fr/2242-son-budget.htm)

Et pourtant...

Dans un courrier adressé aux radios associatives de l’Isère fin avril 2010, le Conseil Général explique les évolutions budgétaires données à l’aide aux radios :

" Je vous informe qu’à l’occasion du budget primitif 2010, le 26 mars dernier, l’assemblée départementale a décidé, à l’unanimité, de modifier les critères d’aide aux radios locales associatives.
Désormais, la subvention de fonctionnement sera calculée à hauteur de 10% de la subvention du FSER (Fonds de soutien à l’expression radiophonique), avec un montant plancher de 2000 €. Par ailleurs, l’aide au renouvellement du matériel radiophonique est supprimée."

Les radios associatives font-elles parties des réduction de dépenses ou des projets reportés si aucune politique n’a été abandonnée ni sacrifiée ?

N’est-ce pas tout de même de sacrifice dont il s’agit lorsqu’on sait que l’aide à l’équipement qui a été supprimée devait servir aux radios à s’adapter aux évolutions numériques ?

L’aide du Département au focntionnement des radios sera donc aussi diminuée de moitié : elle participe pourtant à permettre aux radios de catégorie A de mener à bien leur mission de communication sociale de proximité. Une mission grâce à laquelle elles oeuvrent depuis de longues années au développement local, à la communication de tous, au lien social, à l’animation sociale et culturelle des territoires. En Isère, 25 radios associatives se consacrent à cette mission, y compris dans les territoires les plus montagneux où les autres radios d’informations ne peuvent être entendues.

Le département de l’Isère était pourtant en avance sur cette aide aux radios, là où d’autres Conseils Généraux ne sont jamais intervenus. Cette avance s’éatit concrétisée par cette politique en faveur des radios et donc des terrioires. Les temps de crise que nous connaissons justifieraient-ils de sacrifier les ^politiques de développement local ? Au contraire, c’est dans ces moments que l’action des radios associatives est la plus nécessaire.

La décision a été prise au conseil général le 26 mars. Les radios ont été prévenues par courrier un mois plus tard. Auparavant, aucun acteur représentatif des radios associatives iséroises n’a été consulté.

Précisons que l’aide aux radios a été diminuée de 50% alors que la diminution globale du budget du Conseil Général est de 5%... Le montant total des subventions versées aux radios si elles touchent le maximum (8000 € par radio) est de 200 000 €, soit 0.015 % du budget du Conseil Général.

Les représentants isérois de la CRANC-RA, de la FRANC-Ra et de la LIRRA seront prochainement reçus au Conseil Général.

A suivre...


Appel à candidatures pour les radios FM de Rhône-Alpes

Il est toujours bon de rappeler que les fréquences FM font l’ objet d’appels à candidatures réguliers auprès des sociétés ou des associations qui souhaitent communiquer dans l’espace hertzien . Celles-ci restent un bien public. C’est le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui attribue pour une durée déterminée les autorisations d’émettre et fait respecter les cahiers des charges auxquels se soumettent les opérateurs, dans leur diversité.

Les Comités Techniques Régionaux (CTR) sont des antennes du CSA dans les régions qui ont en charge l’instruction des dossiers puis, après que les décisions ont été prises, la vérification régulière de la conformité des opérateurs aux conventions qu’ils ont signées, aussi bien en termes de programmes que dans le bon usage des moyens techniques.

Les critères d’attribution des fréquences sont liées à deux nécessités pour les opérateurs :

  • La bonne occupation d’une ressource publique rare à la fois en termes techniques, un opérateur doit bien maîtriser les techniques de la diffusion en FM et notamment respecter les puissances et les autres normes techniques requises et en termes économiques, il doit faire la preuve de la viabilité à long terme de son projet.

  • L’originalité de son projet éditorial. La réflexion du CSA, autorité de régulation indépendante a permis, depuis de nombreuses années, de distinguer plusieurs catégories d’opérateurs selon leur rapport au local et selon leur dynamique économique et sociale. C’est ainsi que, de région en région, les appels à candidatures maintiennent un certain pourcentage des fréquences dévolu aux radios associatives, radios de catégorie A. Les fédérations de radios associatives, nationales (CNRA et SNRL), thématiques et régionales veillent année après année à la juste application des lois et règlements en la matière.

L’ appel aux candidatures dans le ressort du CTR de Lyon est actuellement en cours. Le plan de fréquence a fait l’objet d’une décision du 13 avril 2010, il peut être consulté sur internet :
http://www.csa.fr/actualite/decisions/radio_plan_frequences_tableau.php?plan=lyon_20100413

"Chaque fréquence proposée est assortie des caractéristiques d’utilisation suivantes :

- un secteur d’implantation, constitué d’un lieu ou d’un ensemble de lieux à partir duquel la fréquence peut être émise ;

- une altitude maximum au sommet des antennes ;

- une puissance apparente rayonnée (PAR) maximum."

La Confédération des Radios Associatives Non Commerciales de Rhône Alpes veille au maintien d’ un juste équilibre entre les radios de catégorie A et les autres radios FM, voire, dans certaines zones, à un rééquilibrage en faveur de la libre expression locale que nos radios représentent. Elle vient en appui aux radios déjà en place qui souhaitent étendre leur aire de diffusion ou le confort d’écoute de leurs auditeurs, mais elle soutient également de nouveaux projets destinés à favoriser les radios locales dans les territoires où elles seraient peu présentes.

La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est fixée au mardi 8 juin 2010.
http://www.csa.fr/actualite/decisions/decisions_detail.php?id=130932

Plus d’information sur l’appel général sur le site de la confédération : http://www.francra.org/appel-general-rhone-alpes


L’économie sociale s’engage pour la diversité

L’ USGERES (Union de Syndicats et Groupements d’ Employeurs Représentatifs dans l’ Economie Sociale) regroupe 25 organisations d’employeurs et groupements associatifs, coopératifs et mutualistes.

http://www.usgeres.fr/

Elle est particulièrement représentative des associations du secteur sanitaire et social et des associations de l’animation, de l’éducation permanente, du développement social, culturel et sportif . On y trouve notamment aux côtés des Scop, le mouvement sportif associatif, les centres sociaux , les MJC, les services d’aide à domicile. L’ USGERES travaille en liaison étroite avec les CRESS dans les régions et cherche à obtenir un meilleur traitement des pouvoir publics, qui ne reconnaissent pas la représentativité du secteur de l’économie sociale dans les instances paritaires. Pourtant, aux côtés des autres regroupements de l’ économie sociale que sont l’UNIFED et le GEMA, elle a réussi une belle percée dans le collège employeurs lors des élections prud’homales de 2008.

Les syndicats et groupements membres de l’ USGERES ont récemment signé la Charte de la diversité, prolongeant leur action pour une gestion de ses salariés conforme à ses principes éthiques.

http://www.charte-diversite.com/


Les radios du Rhône réunies à Trait D’Union

Le 28 avril dernier, la CRANC-RA organisait la quatrième rencontre départementale de l’année, à Lyon, dans les locaux de Radio Trait d’Union. L’occasion trop rare de se rencontrer entre acteurs de la radio associative. Venues à l’invitation de RTU et de la CRANC-RA, Radio Calade, RCT Cap Sao, Radio Pluriel, Radio Salam et Radio Phare Fm ont pu faire le point avec les représentants de la CRANC-RA sur le fonctionnement collectif régional et aussi sur la situation et les besoins des radios locales rhôdaniennes.

Une réunion très constructive puisque les participants ont prévu de se réunir avant l’été pour renforcer le collectif des radios associatives du département. 


PROJET


La communication sociale de proximité pour lutter contre toutes les formes de discriminations

A la suite de l’appel à candidatures lancé par la CRANC-RA auprès des radios associatives de la région, 13 réponses ont été reçues.

Ces projets très riches proviennent de radios de toute la région et proposent à la fois de réaliser des reportages courts ainsi que des émissions en public dans les territoires.

Les réponses seront données aux radios candidates au plus tard le 30 mai.

 


AGENDA


18 mai 2010 : réunion avec Christine Derville, secrétaire générale du CTR de Lyon, à Bourgoin-Jallieu à 14h30. Informations pratiques sur les dossiers d’appel à candidatures général analogique en Rhône-Alpes.

Lieu : Salle banalisée, Boulevard de Champaret - 38 300 Bourgoin-Jallieu


18 mai 2010 : réunion du Conseil d’Administration CRANC-RA


26 - 27 mai 2010 : Congrès du SNRL. Nantes, les 26 et 27 mai 2010 : http://www.snrl.fr/Congres-de-Nantes-SNRL-2010-26-et-27-mai-2010_a66.html

Le congrès annuel du Syndicat National des Radios Libres aura lieu à Nantes les 26 et 27 mai 2010. Il est ouvert à toutes les personnes intéressées par la radio.

Ateliers et débats avec deux point importants traités en séance plénière :

Radio Numérique Terrestre : un choix de société : démonstration des applications technologiques des standards DAB+, T-DMB et DRM+.

Information de proximité et développement territorial :  conférences et des ateliers sur le rôle de la radiodiffusion dans l’information et la communication sociale de proximité.

 

 

 


 


 


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 258883

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Lettres de diffusion   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License